Tél : 02.78.77.53.86 hello@avantdecliquer.com

Cyberattaque malveillante à l’encontre du groupe M6

Ce samedi 12 octobre 2019, le groupe M6 a été victime d’une « attaque informatique malveillante » a annoncé Nicolas de Tavernost.
Rappelons que le groupe comporte les chaînes de télévision suivantes : M6, W9, Paris-Première, 6ter, Téva, Gulli, Canal J, TiJi, M6 music, M6 boutique, MCM, Série Club, RFM TV et comprenant également leur service de replay 6play. Mais également les stations de radios : RTL, RTL2 et Fun Radio.

Cette attaque avait donc de quoi impacter grandement la télévision et la radio française.

Les journalistes ont eu pour mot d’ordre de ne plus allumer leurs ordinateurs, de ne plus passer d’appels depuis leurs lignes téléphoniques professionnelles. Leur mot d’ordre : privilégier les messageries instantanées sur leurs smartphones pour échanger entre collègues.
Ces blocages laissent à penser qu’il pourrait s’agir d’une attaque par rançongiciel.

M6, victime de phishing

Dans son article, le Mag It énonce des détails montrant que l’infection semblerait provenir d’un problème antérieur. « L’attaque aurait en fait commencé […] par la compromission d’un premier compte utilisateur du groupe, courant juillet, via un courriel malicieux ». Cela aurait permis la propagation de plusieurs virus de type cheval de Troie.

Télécharger le livre blanc
Dès le matin du lundi 14 octobre, des réunions sont organisées en urgence. Chaque service tente de rassurer ses équipes et transmettre les bons gestes.

Le groupe M6 n’a pas fourni plus de détails quant à l’origine potentielle de cette attaque. Cependant, il maintient la diffusion de ses programmes.
Néanmoins personne ne sait jusque quand les programmes du groupe seront assurés.

Comme l’ont déclaré les dirigeants : « L’intervention rapide et efficace de nos experts en cybersécurité a permis de continuer à assurer la bonne diffusion des programmes sur l’ensemble de nos antennes TV et radio. »

Selon la Direction, si la panne générale venait à se poursuivre, on pourrait craindre que la situation se complique à partir de jeudi. L’attaque ne semble donc pas complètement maîtrisée.
Par ailleurs, si le groupe a pu maintenir la diffusion de ses programmes, c’est que l’infection n’a dû impacter que les systèmes bureautiques.

Selon Le Parisien, M6 aurait déclaré que les cartes météorologiques n’ont pu être chargées avant et après les JT samedi.