Tél : 02.78.77.53.86 hello@avantdecliquer.com

Que s’est-il passé pour la pétition de “Noël sans Amazon” ?

Des politiciens ont lancé une pétition pour favoriser le commerce local pour les achats de Noël des français. Celle-ci, nommée “Noël sans Amazon”, a fait l’objet d’une « cyberattaque de grande ampleur » d’après les dires des fondateurs.

Cette dernière a eu lieu dans la nuit du mardi 17 novembre « par le biais de 218 serveurs appartenant à une même personne dont l’identité a pu être retrouvée » précisent les députés dans leur communiqué de presse.

« Cette personne est dirigeante de plusieurs sociétés informatiques, spécialisées en « e-réputation », en marketplace, lobbying et e-marketing, et a été certifiée Amazon Web Services […] Il est trop tôt pour savoir si Amazon est directement commanditaire de cet acte de malveillance »

Comment s’apercevoir de l’attaque ?

« La pétition a été lancée mardi en milieu de journée. Les signatures montaient tranquillement, on était à un peu plus de 8 000 en fin de journée. Un peu après 23 heures, un collaborateur me dit qu’il y a plus de 25 000 signatures. On se rend compte tout de suite du truc. » déclare Matthieu Orphelin cofondateur de la pétition à Libération.

Quels ont été les actes du hacker ?

Le but fut d’ajouter des dizaines de milliers de signatures à cette pétition de sorte à surcharger le serveur et rendre sa page inaccessible. Cette action a eu pour résultat d’empêcher le compte les signatures, ne permettant donc pas à la pétition d’exister.

Les députés envisagent de porter plainte pour entrave au droit de pétition.

Bon nombre de personnalités publiques tels que des députés et des maires se sont alliés à cette pétition.

We sign it, site sur laquelle a été créée la pétition et Octopuce son hébergeur, vont également entamer des poursuites judiciaires.