Un Etablissement Médico Social Suisse, contraint de payer une rançon à des cybercriminels

Un Etablissement Médico Social Suisse, contraint de payer une rançon à des cybercriminels

Dans son édition du 19 décembre 2017, le journal La Côte revient sur la mésaventure d’un établissement médico-social (équivalent de nos maisons de retraite) du canton d’Argovie, en Suisse.


L’établissement, attaqué par un rançongiciel en novembre, s’est vu contraint de verser une rançon dont le montant est resté secret à ce jour, afin de pouvoir de nouveau accéder à ses données qui semblent avoir été cryptées.

Fort heureusement, durant l’attaque, l’établissement a fortement été impacté, mais a pu continuer son activité, les dossiers des patients étant également stockés sous format papier.


C’est seulement le 13 décembre que l’établissement, après payé avoir recouvert l’ensemble de ses données, a porté plainte.

Il est d’ailleurs à noter qu’à l’instar de ce que recommandent les jugent et enquêteurs français, les autorités suisses (la police et la centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information) déconseillent aux victimes de payer toute rançon.


Comme souvent les détails de l’attaque restent quelque peu secrets. Nous ne savons pas comment ce rançongiciels s’est trouvé installé sur le réseau de l’établissement, même s’il est fort à parier que le clic d’un utilisateur non averti des dangers liés au phishing soit à l’origine de cette mésaventure.


Source : www.lacote.ch